L’Obscur Passeur de Denis Labbé

L’Obscur Passeur de Denis Labbé

17,00

En stock

(6 avis client)

Résumé :

Lorsque le passé et le présent s’entrechoquent, le monde est menacé. Reprenant conscience des siècles après son arrivée à Bavay-la-Romaine, le démon Orcus tente de récupérer sa place dans une société qui lui est étrangère. Pour retrouver sa gloire d’antan et sa douce Flavia, il compte sur l’écrivain Louis Peirotes. Ravivant son culte à travers le roman de Louis, il dispose désormais de l’énergie nécessaire à ses desseins. Quelle terreur va-t-il provoquer chez ceux qui s’opposeront à lui au Ier siècle et de nos jours ?

En stock

Catégorie :

Description

L’obscur passeur de Denis Labbé

 

Il est le premier à inaugurer notre collection Fantastique, L’obscur passeur de Denis Labbé vous embarque dans un voyage entre passé et présent en compagnie d’un démon…


Résumé :

Lorsque le passé et le présent s’entrechoquent, le monde est menacé. Reprenant conscience des siècles après son arrivée à Bavay-la-Romaine, le démon Orcus tente de récupérer sa place dans une société qui lui est étrangère. Pour retrouver sa gloire d’antan et sa douce Flavia, il compte sur l’écrivain Louis Peirotes. Ravivant son culte à travers le roman de Louis, il dispose désormais de l’énergie nécessaire à ses desseins.

Quelle terreur va-t-il provoquer chez ceux qui s’opposeront à lui au Ier siècle et de nos jours ?

Collection Fantastique.
390 pages ; 21 x 14,8 cm ; broché.
ISBN : 978-2-9570844-2-5
EAN : 9782957084425
Couverture et mise en page : 2Li
Correction : Hélène Harbonnier.

Sortie le 21 septembre 2020.

 

Quelques mots sur l’auteur :

Né cent ans après Alice et le même jour qu’Alice Liddell, Denis Labbé est passionné par les littératures de l’imaginaire, l’histoire et les mythologies du monde entier. Enseignant depuis 1984, il écrit aussi bien pour les enfants que pour les adultes, des recueils de nouvelles que des essais. Il a développé tout un univers post-apocalyptique de zombies, mais également plusieurs univers de fantasy et de fantastique dans lesquels il aime étudier les relations entre les personnages. La musique metal s’invite régulièrement dans ses écrits, comme ses chats et les gens qu’il côtoie au quotidien.

Après votre lecture, n’hésitez pas à donner votre avis sur la boutique, les réseaux sociaux (Facebook, Instagram…etc), les sites tels que Booknode, Babélio…etc.

Merci d’avance 🙂

Informations complémentaires

Poids 0.610 kg

6 avis pour L’Obscur Passeur de Denis Labbé

  1. Sandrine Goret

    Je ne connais pas du tout l’auteur et c’est avec plaisir que je découvre une nouvelle plume. Au premier abord la couverture me laisse songeuse sur l’histoire.

    On rencontre Alice, Gil Louis dans notre époque et hop d’un bon nous voilà spectateur du destin de Flavia, qui vit des siècles en arrière. Au début, j’ai eu du mal avec ces voyages spatio-temporels, surtout que l’action ne commence vraiment qu’après plusieurs chapitres.

    Louis est un écrivain en manque d’inspiration et oui, la page blanche n’arrive pas qu’aux autres. Gil, est un archéologue qui va nous servir de professeur, un peu comme un geo trouve-tout 😋. Il nous faut bien un fil conducteur pour expliquer nos sauts dans le temps.

    Bon ok, il y a aussi un démon, mais chut, je n’ai rien dis !!

    Je remercie l’Alsacienne pour cette découverte.

    L’histoire est agréable, ni trop courte, ni trop longue. L’auteur sait nous plonger avec lui dans son univers fantastique. Mais malheureusement pour moi, j’ai eu du mal dans mon voyage… je me suis perdues dans toutes ces références trop nombreuses à mon goût et je ne me suis pas laisser convaincre par les personnages ni par toutes les descriptions.

    Par contre je salue le travail de l’auteur et toutes ses recherches sur les croyances, etc…

    Un bon fantastique pour les amateurs du genre.

  2. Stéphanie Allanic Oswald

    Alternant entre une époque au temps des romains et une plus contemporaine, Denis Labbé nous présente son Passeur qui défie les âges et les temps. Fourbe mais emplit de sa grandeur passée, à l’égal des anciens Dieux qu’il a côtoyé il veut renaitre au cœur de ses ouailles.

    Ce roman est une source incroyable pour qui aime l’Antiquité, on y vit avec les romains, leur tolérance et leur limites quand aux religions qu’ils rencontrent au fil des annexions de territoire qu’ils effectuent. L’installation d’Orcus dans une forêt ne va pas sans poser plusieurs soucis, même au sein de la petite colonie qui le vénère.

    Sur le versant actuel, ce sont les archéologues qui souhaitent comprendre ce que la découverte d’une salle souterraine peut bien leur révéler. Mais Orcus, même s’il est très affaiblit, peut entrer dans votre esprit et y semer la plus pure terreur et s’en nourrir.

    Ce va et vient entre passé et présent m’a énormément plu, ce que j’apprenais du Passeur à une époque je le transposais dans l’autre. L’auteur n’hésite pas à oindre chaque scène d’une intensité telle que ses apparitions engendraient certaines frayeurs auprès de ses protagonistes et une tension forte du lecteur.

    J’adore le fantastique horrifique. Dosé avec justesse par Denis Labbé, il en résulte un roman angoissant et attachant au regard de la construction des personnages.

    Un petit mot pour Lydie Wallon qui a fait la couverture magnifique de ce roman.

    Enjoy!

  3. Alexis BRETON

    J’ai découvert Denis Labbé grâce à ce roman fantastique qui m’a beaucoup plu. Son originalité tient au fait qu’il se compose de deux histoires reliées entre elles par un démon étrusque du nom d’Orcus. L’une se déroule à l’époque romaine et l’autre de nos jours, dans la ville de Bavay-la-Romaine. J’ai suivi avec plaisir les tribulations de Flavia, jeune affranchie, et celles de Gil, Louis et Alice en parallèle. Je n’en dirai pas davantage.
    Le roman est bien écrit et documenté, c’est à souligner, et tient en haleine jusqu’au bout.
    Je trouve cependant que certains personnages auraient pu être mieux exploités, à l’exception de Flavia qui se révèle au fil des pages. Elle aurait mérité à elle seule un roman !
    Quoi qu’il en soit, je pense que L’Obscur Passeur ravira les amateurs de fantastique et de mythologie.

  4. Huguette B.

    J’ai effectué un agréable voyage dans le passé en compagnie de la jeune Flavia. Je ne suis pas habituée à ce genre de lecture, mais l’histoire m’a beaucoup plu. J’avoue avoir eu un peu de mal à suivre, notamment à cause des noms romains et des dieux, mais je l’ai trouvée originale et angoissante par moments !
    Ce roman plaira aux personnes aimant ce style littéraire, à coup sûr !

  5. Anne Anjard (client confirmé)

    📖 Après avoir lu un tiers de « L’Obscur Passeur » de Denis Labbé, j’avais envoyé le message suivant à l’éditrice : « il me fait franchement flipper 😱 et j’adore ça ».
    Maintenant que ma lecture est terminée, je confirme : il m’a franchement fait flipper et j’ai adoré ça !
    .
    💤 Une déité somnole depuis des siècles, à l’affût de toute âme dévouée dont la croyance en ses pouvoirs et la reprise de son culte lui donneraient la puissance nécessaire pour se réveiller et accomplir ses desseins.
    🕷 Que ce soit à l’époque romaine ou de nos jours, les assauts tentaculaires de ce dieu maléfique vont semer la terreur dans l’esprit de ses proies.
    .
    ✍️ J’ai beaucoup aimé la construction de ce roman fantastique avec l’alternance des chapitres numérotés en chiffres romains (récit à l’époque romaine) et en chiffres arabes (récit à l’époque actuelle).
    👉 J’ai beaucoup aimé le cheminement parallèle des personnages, entre deux époques si éloignées par les siècles et les évolutions sociétales, mais finalement si proches par la quête de sens et de reconnaissance.
    👍 J’ai beaucoup aimé l’approche archéologique (dédicace à mon fils aîné) et historique parfaitement documentée et très intéressante, j’ai été intimement secouée par les considérations spirituelles et religieuses, j’ai été terrifiée par les attaques du Charu.
    .
    ⏭ Pour conclure : j’ai adoré avoir peur pendant cette lecture, alors je vous passe le maillet (oups… le relai).
    .
    🐼

  6. Coralie Martin

    Il s’agit du premier roman de Denis Labbe que je lis. Déjà, il faut saluer la qualité de l’écriture de l’auteur. Dès les premières lignes, on est séduit par la façon dont les mots sont employés.
    L’idée de jouer sur deux périodes historiques est également très intéressante et permet de dynamiser le récit. Les quelques scènes de terreur sont très bien faites et font frissonner.

    Cependant, je n’ai pas été emportée par cette histoire comme je l’espérais. D’abord, l’action met beaucoup de temps à démarrer et on se perd un peu dans le flot de personnages. Certains personnages d’ailleurs apparaissent au début, mais pas à la fin, comme les parents de Louis et surtout sa mère dont j’étais persuadée qu’elle allait avoir un rôle important.
    Ensuite, le roman est très bien documenté et l’auteur a fait un gros travail de recherche… qui tombe malheureusement à plat. En effet, il y a beaucoup de vocabulaire compliqué non expliqué. Il aurait été appréciable d’avoir des notes de bas de page ou un lexique, notamment pour les mots latins. Lisant principalement les ouvrages le soir avant d’aller me coucher, j’avoue ne pas toujours avoir eu l’envie d’aller vérifier de mon côté les informations et passais ma lecture sans tout comprendre (ce qui n’aide pas à se plonger vraiment dans le récit).

    Pour résumé, ce n’est pas un coup de coeur pour moi, mais il faut tout de même féliciter le travail de l’auteur et de l’éditrice également. Le roman est de toute beauté !

Ajouter un Avis

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *