Le don d’Anoukis de Elodie Morgen

Le don d’Anoukis de Elodie Morgen

14,00

En stock

(5 avis client)

Le don d’Anoukis de Elodie Morgen. Version papier

En stock

Catégorie :

Description

Résumé :

Auguste ne souhaite qu’une chose : mourir ! Quel intérêt de poursuivre sa route sur ce chemin cabossé que représente sa vie ?
La déesse égyptienne Anoukis, revenue d’outre-tombe, pourra-t-elle insuffler l’espoir dans le cœur meurtri d’Auguste ?
A moins que ce ne soit le regard tendre d’une nouvelle résidente…

Plongez dans un univers où la magie des dieux se mêle au quotidien morose d’un vieil homme mystérieux.

Collection Romance Paranormale.
177 pages ; 21 x 14,8 cm ; broché.
ISBN : 978-2-9539948-8-9
EAN : 9782953994889

1€ reversé à l’association France Alzheimer

Informations complémentaires

Poids 0.300 kg

5 avis pour Le don d’Anoukis de Elodie Morgen

  1. Maritza

    Dès le prologue, on est dans le thème de la couverture : Egypte, culte…Satis et Anoukis au bon lait de brebis (pardon !). Et après, hop on arrive dans une maison de retraite dans laquelle on fait connaissance avec Auguste, presque centenaire et Véronique tout d’abord. Dans ce « mouroir » aucun détail n’est épargné et j’ai presque envie de dire « enfin » car peu d’ouvrages parlent de ce qui se passe dans les maisons de retraite et encore moins sous un angle fantastique. Oui ce cher Auguste, passionné d’Egypte Ancienne va recevoir un cadeau, très spécial. Ce n’est pas pour rien que le prologue nous parle d’Anoukis(ainsi que la 4e de couv no spoil). Un deal, un pacte si on peut dire. 7 jours pour vivre pleinement. Que feriez-vous ? Tout semblait si simple jusqu’à l’arrivée d’Eugénie. Entre les évènements qui se sont déroulés en 1300 et qq avant JC et les péripéties de la maison de retraite, il y a plus de liens que vous ne pouvez l’imaginer. Deux histoires différentes et pourtant, un certain lien. La plume est très fluide, les thèmes abordés le sont avec justesse. Le vocabulaire est top, « la » fin est juste…ouaou. Je n’ai rien d’autre à dire, ah si, le dégoulinant évidemment. Je ne suis pas fan des baisers tant espérés (comprendra qui lira) et la longueur, c’est très court, ça se lit trop vite. On en redemande ! L’amour n’a pas d’âge…

  2. Aurélie (client confirmé)

    Cette romance paranormale est une très belle découverte !
    Elodie Morgen réunit à merveille la magie de l’Egypte ancienne et le quotidien d’une maison de retraite. L’alliance originale de ces deux univers, dans lesquels évoluent des personnages attachants et sensibles à l’amour véritable (tels que Nykarê, Anoukis, Auguste et Eugénie), invite à l’évasion.

  3. Coralie Martin

    J’ai passé un super moment avec ce roman! Il m’a permis d’en connaître plus sur les divinités egyptiennes, mais aussi sur les conditions de vie en maison de retraite. L’histoire est émouvante et on a souvent envie de serrer Auguste dans nos bras. Ce roman m’a donné une impression de douceur, sûrement dégagée par la plume de l’auteur. Je recommande !

  4. Anne Anjard

    J’ai savouré, dégusté chaque minute, chaque mot, chaque ligne en compagnie d’Auguste, vieil homme presque centenaire qui attend la mort avec impatience dans sa maison de retraite.
    Je pourrais dire que j’ai aimé ma lecture, mais ce serait mentir : cela va bien au-delà.
    J’ai été enveloppée par la douceur d’une plume – celle de l’auteure – pour suivre avec émotion cette merveilleuse histoire d’amour sur fond de mythologie égyptienne.
    Chaque instant de ma lecture m’a bouleversée, vraiment. Au point que je me trouve en grande difficulté pour exprimer clairement mon ressenti.
    J’évoque simplement ici, dans le désordre, quelques thèmes admirablement abordés au fil de l’histoire : les Malgré-Nous, la solitude, la mythologie égyptienne, les soins aux personnes âgées, la dépendance, la vie après la mort, l’amour malgré la maladie et la mort…
    Un coup de ❤️ +++++ à tous points de vue.
    🐼

  5. Alexis BRETON (client confirmé)

    Le don d’Anoukis est la rencontre improbable entre Auguste, un centenaire vivant dans un EHPAD, et une déité du panthéon égyptien. Si cette fusion peut sembler déroutante au début, elle devient rapidement captivante ! L’auteure y aborde en douceur et avec humilité des sujets qui effraient nombre d’entre nous : la fin de vie et la mort. Pourtant, la mort n’est pas contraire à la vie, elle en fait partie intégrante. Même si elle génère colère et tristesse, elle est une cessation des souffrances inhérentes à ce monde. L’approche de la mort est culturelle, mais le monde occidental a dénaturé notre rapport à elle. Le voyage onirique effectué par Auguste au cœur de l’Égypte ancienne peut aider le lecteur à faire ce cheminement spirituel nécessaire. Dans ce roman petit par la taille mais grand par la tendresse qui en émane, la plume d’Élodie Morgen est touchante par sa sensibilité et sa sincérité.

Ajouter un Avis

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *